En France

Bordeaux

Nantes

Forum scientifique

Concours d’architecture

picto tente

Premiers pas, une recherche-action pour ameliorer l’acces aux soins des migrants en France

[2017 – 2019]

L’équipe de l’unité de recherche Passages (CNRS/Université de Bordeaux) propose une recherche-action appelée Premiers Pas.
Premiers Pas vise à produire des données quantitatives et qualitatives inédites sur les parcours de soins des migrants éligibles à l’aide médicale d’Etat. Et sur la base de ces données d’élaborer avec les acteurs concernés des dispositifs adaptés et d’améliorer les prises en charge dans les structures de santé.


Pharma 

Santé en milieu carcéral à Nantes

[2015 – 2017]

Sous la direction du sociologue Éric Le Grand, professeur à l’EHESP de Rennes (École des Hautes Études en Santé Publique), un projet sur 3 ans de recherche-action est actuellement financé par la Fondation et lié au programme de Médecins du Monde dans le centre de détention et la maison d’arrêt de Nantes.

En donnant la parole à des détenus, hommes et femmes, mais aussi aux personnels pénitentiaires et soignants, l’objectif visé est d’améliorer la santé des personnes incarcérées. Car en milieu carcéral fermé, les contraintes de sécurité rendent plus complexes l’accès aux soins : difficulté à maintenir le secret médical, délais de prise en charge trop longs…

Aujourd’hui, un an après le lancement de ce projet, la démarche communautaire mise en place par Médecins du Monde et analysée par Éric Le Grand révèle des premiers résultats positifs qu’il convient désormais de consolider. Détenus, gardiens, soignants : toutes les parties prenantes ont vu leurs compétences personnelles en matière de santé renforcées. Ainsi, dans le quartier femmes, les détenues se mobilisent déjà comme de véritables relais communautaires en santé.

Prochainement, ce projet fera l’objet de publications et d’échanges avec d’autres établissements pénitentiaires, qui permettront de partager ces pistes d’amélioration d’accès aux soins.


Irène

« C’est la première fois qu’une telle démarche communautaire est mise en place dans le milieu carcéral. Il s’agit donc d’un projet véritablement innovant. Pour les intervenants de Médecins du Monde, le regard extérieur du sociologue incite à la prise de recul. Il nous permet de mieux identifi er les points à approfondir ou les nouveaux éléments à mettre en place. Pour les détenus, c’est aussi l’opportunité de recouvrer un droit d’expression et de se sentir à nouveau citoyens à part entière. »

Irène, coordinatrice du projet pour Médecins du Monde

recherche 

Forum scientifique de l’action humanitaire et solidaire

La Fondation des Amis de Médecins du Monde soutient la journée scientifique de la santé humanitaire et solidaire. Ce rendez-vous constitue un temps d’échange annuel sur la question de la santé, de la précarité et de l’action humanitaire en France et à l’international en mettant en valeur les résultats des recherches et des innovations dans le champ médical et social.

Cette année, la Journée scientifique de l’action humanitaire et solidaire s’est inscrite dans un temps politique fort, celui de l’élection présidentielle et des élections législatives. Les intervenants ont notamment évoqué le poids de la recherche et de l’expérience humanitaire dans les décisions politiques. Cet événement a reçu le soutien de la Fondation des Amis de Médecins du Monde, à l’occasion de la Journée mondiale de la santé.

Actes de la Journée Scientifique et Humanitaire de Médecins du Monde - 2017


Archi

Concours d’architecture et design sur l’hébergement des personnes sans logement

[2016]

Pour répondre aux problématiques de grande précarité et de non-logement en France comme à l’étranger, la Fondation a lancé le 1er septembre 2015, un concours d’architecture & design sur l’hébergement des personnes sans logement.

Ouvert aux étudiants résidant en France et au Royaume-Uni, la compétition visait à imaginer un module de vie autonome et universel, habitable par une famille ou des personnes isolées. Les 229 participants ont été invités à inscrire leur travail dans une réflexion plus générale sur la précarité, l’intégration en société et la durabilité.

Quatre projets ont été récompensés lors de la cérémonie de remise des prix le 29 janvier 2016. Héloïse Fontaine, étudiante à l’ENSA Paris Val de Seine, a obtenu le premier prix avec son projet « Hive Module ». Le deuxième prix a été remis à « Maille House » conçu par Anaël Gaillard , Vincent Caussignac, Valentine Contant, Maïlys Sourgen, Anthony Pradel et Ewan Lornois de l’ENSA Toulouse. « Damask Rose » de Mathilda Blanc et Yanting Chen de l’ENSA Paris Val de Seine et ENSA Paris Belleville a obtenu le troisième prix. Un Prix spécial a également été décerné à « Parenthesis » réalisé par Elise Monceaux, Magali Chermette, Irène Apra, Romain Martin et Nina Aulagnier de l’ENSA Paris Val de Seine. Le jury, présidé par l’architecte britannique Richard Rogers, a salué la qualité et le sérieux des travaux présentés et noté la place réservée à la dimension migratoire.

Plusieurs critères ont permis de récompenser ces projets : facilité de construction, facilité de transport, matériaux utilisés, respect de l’intimité, intégration dans l’espace public, socialisation, logement des familles et des personnes seules.

Avec le soutien de  Nexity


adminEn France